• Apprivoisement humain mutuel : nostalgie et mélancolie.

     

    Boris Cyrulnik explique longuement les raisons de la nostalgie qui surgit avec l'âge. Il ne s'agit donc pas d'un phénomène isolé propre à un individu plus « dérangé » que les autres. « La résurgence des images de bonheur s'accompagne souvent de regret » écrit l'auteur dans « Les nourritures affectives ». « Avec l'âge, les souvenirs de bonheur remonte le temps ».

    La nostalgie et la mélancolie forme l'arrière-plan affectif des pensées des personnes âgées.

    Je ne suis pas vieux. J'ai encore de belles années à vivre mais sans doute plus sur les bases d'une philosophie modeste du contentement que sur le sentiment d'avoir vécu un amour sublime. J'ai donc le sentiment de laisser derrière moi les plus belles années. D'autant que je menais plusieurs d'activités de front, dont la course à pied de compétition.

    Léo Jog

     


    votre commentaire
  • Mes gestes et mes mots qui demeurent, qui perdurent.
     
     
    J'ai déjà évoqué hier ici les gestes de l'autre (cf. La marque et le charme) comme portant empreinte forte et durable mais il y a aussi mes propres gestes répétés qui se sont inscrustés en moi durablement.
     
    Ainsi j'adressais à Tibounette, des messages d'affection en faisant un bisou dans le creux de ma main et en soufflant dessus à son intention. Ce genre de geste apparait comme un geste tendre plutôt anodin . Eh bien non ! Il est structurant de par sa répétition sur une très longue durée . En effet, j'ai continué à le répéter, à mon corps défendant, plusieurs mois après la rupture.
     
    Deux ans après il m'arrive encore d'avoir le début du geste. La fin du geste est remplacé par "c'est tibounette". En suis-je plus triste ? Non c'est une affection gratuite. J'ai juste besoin de la dire, de l'extérioriser !
     
    Léo


    votre commentaire
  • La marque et le charme

    Certaines relations ne laissent aucune trace. Un rapport sexuel et plus rien. Le matin venu chacun reprends sa vie sans regarder en arrière, tout occupé de l'avenir. Mais d'autres relations laissent une forte empreinte. Forte et durable.

    Elle a délicatement posé sa main sur votre torse . Rien d'exceptionnel mais des semaines et des mois après la marque de ce geste est profonde en vous. Vous sentez encore son empreinte...  Il en va de même de la voix, du regard. Là il ne s'agit plus de marque mais sans doute plus d'être "tombé sous le charme".

    De cette emprise nait une relative dépendance. Dépendance réciproque et agréable . Mais, le détachement issu de la rupture conduit à s'en libérer, à retrouver de l'autonomie, mais il semble qu'il puisse rester de l'attachement résiduel, des sentiments tendres et de l'estime.

    Ce qui pose pas nécessairement de problème mais qui suscite des questions des proches . D'abord, il y a un mythe de la pleine autonomie affective. Pour parvenir au détachement total il faudrait, à écouter certains, rompre radicalement, devenir "froid" et indifférent, sans pitié envers soi et envers l'autre. Ce radicalisme cache mal un renversement artificiel dans ce que Fromm appelait le "durcissement du coeur". Cette façon de tordre la bâton dans l'autre sens n'est pas sans effet nuisible . Ensuite, est-ce mauvais d'avoir de l'attachement résiduel et des sentiments d'amitié ? Ce que l'on nomme attachement résiduel signifie que l'on peut se passer durablement de la présence de l'autre mais qu'on lui conserve des sentiments positifs, de l'estime, de l'amitié.

    Léo


    votre commentaire
  • Le cocooning avec Tibou.

    Le cocooning ce n'est pas ici le retrait en solitaire chez soi le week-end entier sur fond de peur de l'extérieur, voire de déprime. En tout cas pas seulement.

    Le cocooning c'est aussi et surtout le plaisir de se retrouver bien au chaud et douillettement enlacé dans les bras de sa douce et tendre. Ainsi entendu le cocooning est un vrai petit bonheur !

    Le cocooning peut être un prélude à l'amour charnel mais c'est selon les humeurs du moment. En tout cas c'est du câlin à foison et de la fricassée de bisous partout. Un délice.

    Quand les cocooning s'enchainent de mois en mois avec un bonheur renouvelé alors c'est un grand bonheur qui s'installe.

    Leo Jog


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique